Archives de catégorie : Territoires

Le mammouth sanitaire

Jean-Claude Deforges,
directeur d’hôpital honoraire,
chevalier de l’Ordre national du Mérite
jean-claude@hopital-territoires.eu

Il y a moins de quinze ans, l’OMS salue le système de santé français comme le meilleur du monde. Surfant sur cette reconnaissance internationale et sur la confiance des Français en leur système de soins, les fonctionnaires du ministère de la santé, quelle que soit la couleur politique des gouvernements, ont déstructuré, appauvri « médiocrisé » le monde sanitaire dans une indifférence populaire édifiante

Continuer la lecture

G.H.T. Stories (1er épisode) Bienvenue au Mac Santé ou au Soins Express

Christian Queyroux
Directeur d’hôpital honoraire
christian@hopital-territoires.eu

A franchement parler

Vous pensiez être un fonctionnaire d’autorité à la tête d’un établissement public autonome… êtes-vous sûr de ne pas être bientôt le simple gérant d’une filiale ou l’exploitant d’une franchise ?

Continuer la lecture

Paris Healthcare Week – Porte de Versailles : Empowerment des citoyens et restructuration de l’offre de soins

territoire et sante vallorem

Paris Healthcare Week – Porte de Versailles Agora ACCUEILLIR
Jeudi  26 mai 2016 – 15h15 à 16h 
Conférence :
Empowerment des citoyens et restructuration de l’offre de soins

Alors que la loi de modernisation redessine en profondeur l’organisation de l’offre de soins de nouvelles questions surgissent : dans un contexte de contraintes budgétaires et de désertification médicale, quel est le poids des usagers face aux décisions de restructuration ? Comment les citoyens se saisissent-ils de problématiques techniques et expertes ? Comment les instances accueillent-elles l’engagement des usagers ? Quelles évolutions envisager pour véritablement associer les citoyens à la co-construction de l’offre de soins ?

Continuer la lecture

Saint-Denis (93) : La Maison des Femmes, une prise en charge spécialisée pour les femmes en souffrance

Dr Ghada Hatem-Gantzer, fondatrice de la Maison des Femmes
Maternité Angélique du Coudray, CH de Saint Denis
assistée de Mathilde Delespine, sage-femme,
coordinatrice de la Maison des Femmes

 

Ghada Hatem, chef du service gynécologie-obstétrique de l'Hôpital Delafontaine à Saint-Denis (93), photographiée à Saint-Denis en juillet 2014 par Mathieu Zazzo

Ghada Hatem, chef du service gynécologie-obstétrique de l’Hôpital Delafontaine à Saint-Denis (93), photographiée à Saint-Denis en juillet 2014 par Mathieu Zazzo

Originaires de plus d’une centaine de pays, les femmes que le docteur Ghada Hatem-Gantzer, gynécologue-obstétricienne, reçoit en consultation sont, pour beaucoup d’entre elles, submergées par des difficultés sociales extrêmes et des problématiques liées à leur culture.

« Un sous-peuple ! Voilà ce qui me révolte et me donne l’envie de faire de la cause des femmes dans le 93, l’engagement d’une vie ! » Cette phrase résume le combat que mènent chaque jour Ghada Hatem-Hantzer et son équipe, dont Mathilde Delespine, sage-femme, à la Maternité Angélique du Coudray du CH de Saint-Denis (93). Continuer la lecture

Une nouvelle loi pour quelle modernisation de notre système de santé ?

Cabanis Jean-NoelJean-Noël Cabanis

docteur en sciences économiques, consultant

jean-noel@hopital-territoires.eu

Les tragiques évènements du mois de janvier 2015 ont éclipsé un moment les réactions de nombreux professionnels de santé, tous statuts et privilèges confondus, contre le projet de loi présenté par Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé. Ceux encore plus terrifiants du mois de novembre ont interdit toute réflexion posée, tant au niveau des syndicats que des fédérations d’établissements. L’état d’urgence, et aujourd’hui la révision constitutionnelle envisagée par le gouvernement, occupent l’espace médiatique.

Continuer la lecture

Lutte contre les déserts médicaux : un premier pas dans la bonne direction ?

sénatSénat :

Commission de l’aménagement du territoire

et du développement durable

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de modernisation de notre système de santé, le Sénat a adopté l’amendement proposé par la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable, visant à interdire les cabines UV.

Continuer la lecture

La Stratégie nationale de santé, la mort annoncée de la tarification à l’activité ?

CQ portraitChristian Queyroux

christian@hopital-territoires.eu

La Stratégie nationale de santé, qui met l’accent sur les coopérations entre acteurs pour optimiser les « parcours » des populations, quelles que soient les raisons qui impliquent leur recours au système de santé au sens large, porte en germe et à court terme, si l’on veut éviter l’asphyxie rapide des projets de contractualisation faute de financements, la révision du système actuel d’allocations des ressources et pas seulement de la T2A.

Continuer la lecture

La maternité du CH de Le Blanc à nouveau menacée ?

En novembre 2011, Monsieur LAISNE, DG de l’ARS Centre, annonce la fermeture de la chirurgie complète, ce qui entraîne la rétrogradation de la maternité du niveau I au niveau centre de périnatalité.

Après 388 jours d’un combat exemplaire de la population, des élus, le comité de défense de l’hôpital du BLANC, après des mois de négociations, obtient que ces décisions ne soient pas seulement reportées mais tout simplement annulées.
Un communiqué de l’ARS Centre, validé par le ministère de la santé, confirme le 30 novembre 2012 ce résultat et dessine en quatre points les conditions dans lesquelles seront établis un plan de retour à l’équilibre répondant à la volonté de réduire les dépenses, et un projet médical de territoire destiné à améliorer l’activité par une meilleure adéquation de l’offre avec les besoins de santé de la population.
Dans son communiqué l’ARS indique que :

« l’hôpital du Blanc correspond (et doit continuer à correspondre) aux besoins de santé de la population de ce bassin de vie. A ce titre, le service des urgences, les consultations de médecine et les soins de suite et de réadaptation seront progressivement améliorés. Une dotation financière spécifique de 3 M € permet la continuité de l’activité.
La maternité de niveau 1 poursuivra ses activités dans le cadre des recommandations du professeur Pierre, chef de pôle mère-enfant du CHU de Poitiers. Pour assurer une parfaite sécurité sanitaire, les grossesses à risques seront dirigées vers des maternités de niveau 2 (Châteauroux) et de niveau 3 (Poitiers).
La chirurgie ambulatoire sera développée. La chirurgie de semaine sera maintenue avec à terme des coopérations renforcées entre le Blanc et Montmorillon. Les recrutements nécessaires seront entrepris ; leur succès conditionne cette réorganisation, qui sera conforme aux objectifs du Projet régional de santé.
Dans le cadre de la direction commune avec le CH de Châteauroux, les coopérations seront renforcées avec tous les hôpitaux proches, notamment le CHU de Poitiers et le CH de Montmorillon, en matière d’anesthésie, de chirurgie et d’obstétrique. La continuité des soins sera assurée par des mécanismes d’astreinte. »
Le PRE et le PMT, où la contribution du Comité de défense a été largement prise en considération, sont effectifs depuis 2013.
Après bientôt deux ans, le Comité de défense souhaite qu’un état précis de leurs applications soit établi. Dans ce sens trois rendez-vous ont été pris :
1. Le 9 juin 2015 avec l’ARS Centre à Orléans.
2. Le 10 juin 2015 avec la drection de l’hôpital de Châteauroux.
3. Le 17 juin 2015 avec le ministère de la santé à Paris.
A plusieurs reprises nous avons précisé que nous laissions aux autorités la responsabilité d’appliquer les décisions prises mais que nous resterions vigilants.
Cette vigilance est active.
Nous continuerons à vous tenir informés…

SSR et EHPAD Les Lauriers Roses à Levens (Alpes-Maritimes)

Lauriers roses logoInauguration
du SSR et de l’EHPAD
Les  Lauriers Roses
gérés par l’association
Chaine de Vies 06
(Président Pr Pierre Dellamonica et Dr Joël Sapir)

C’est dans un cadre exceptionnel, 54 route de Duranus à 06670 LEVENS, que prennent place le bâtiment de soins de suite et réadaptation et l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, constituant la première plateforme expérimentale en France associant développement durable et santé.

Continuer la lecture

La santé, enfin soviétisée ?

Thoreux Pierre-Henri
Dr Pierre-Henri THOREUX

praticien hospitalier
pierre-henri@hopital-territoires.eu

 

Il faut dire qu’on tournait autour du pot depuis déjà un bon petit bout de temps…

Dans cette France, où tout ou presque passe par l’Etat et où, comme le disait si bien Frédéric Bastiat, « l’Etat est cette grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre au dépens de tout le monde… », dans cette France au doux parfum d’administration colbertiste, (mâtiné de vieux relents révolutionnaires), il n’est pas étonnant que le domaine de la santé ait depuis des lustres, mobilisé le zèle tutélaire des pouvoirs publics.

Continuer la lecture

L’ennemi interne

Deforges Jean-ClaudeJean-Claude DEFORGES
directeur d’hôpital Honoraire
Chevalier de l’Ordre national du Mérite
jean-claude@hopital-territoires.eu

 

Appliquée couramment à l’hôpital public, l’expression « conquérir des parts de marché », importée du commerce, aurait choqué (le mot est faible) les pères fondateurs de l’organisation hospitalière. L’humanisme qu’ils défendaient était totalement incompatible avec une conception mercantile de l’hôpital. Que des serviteurs de l’intérêt général en aient fait aujourd’hui le slogan de la réflexion stratégique des « effecteurs » sanitaires, voilà qui stigmatise un changement qui se voudrait profond de la culture hospitalière.

Continuer la lecture

Bourgoin-Jallieu (Isère) : contrat local de santé

WEB_CHEMIN_3368_1221031323ARS_rhone_alpes_124_71L’ARS Rhône-Alpes et la ville de Bourgoin-Jallieu ont signé le 7 février un contrat local de santé (CLS). Ce contrat est également signé avec la préfecture de l’Isère, le conseil général de l’Isère, la communauté d’agglomération Porte de l’Isère (CAPI), la caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT), les établissements de santé tels que le centre hospitalier Pierre-Oudot et le centre psychothérapique Nord-Dauphiné.

Ce CLS est le premier contrat pour le département de l’Isère et le second pour le territoire de santé Centre dont relève Bourgoin-Jallieu. Il a été présenté à la conférence de territoire Centre le 5 décembre 2013 qui a émis un avis favorable à cette contractualisation.

Ce partenariat multiple doit permettre de créer une dynamique de santé locale, cohérente et coordonnée en fédérant les initiatives locales et le projet régional de santé (PRS) Rhône-Alpes pour une réponse plus adaptée aux besoins de la population.

Les contrats locaux de santé participent à la réduction des inégalités territoriales et sociales de santé et portent sur la promotion de la santé, la prévention, les politiques de soins, l’accompagnement médico-social mais également sur les déterminants de la santé (logement, transports, environnement physique, cohésion sociale etc.).

Basé sur un diagnostic santé qui analyse les données de la ville de Bourgoin-Jallieu au regard des grands thèmes que sont la démographie, la situation socio-économique de la population, l’environnement, l’offre de soins et enfin l’état de santé, le CLS concerne l’ensemble du territoire de Bourgoin avec une attention particulière aux quartiers vulnérables.

Ce contrat est le croisement entre les politiques de santé de l’Etat, de l’ARS, des collectivités territoriales, de l’assurance maladie et s’inscrit dans un objectif général de réduction des inégalités sociales et de santé et d’amélioration de l’espérance de vie en bonne santé pour tous. Il a pour enjeu d’une part de donner une plus grande cohérence entre les priorités de chacun des partenaires en coordonnant leurs actions et d’autre part de développer une synergie.

Le CLS, conclu pour une durée de 5 ans, détermine 8 axes stratégiques :

  • la santé environnementale
  • l’accès aux soins, aux droits et à l’offre de soins de premier recours
  • le bien-être et la santé mentale
  • la promotion et la prévention de la santé
  • la prévention des maladies chroniques obésité et diabète de type 2
  • le parcours de soins des personnes âgées et des personnes handicapées
  • la prévention des accidents de la route
  • l’observation en santé.

L’ensemble de ces priorités est décliné en 16 fiches actions avec un pilotage assuré par l’un des signataires du CLS. La mise en œuvre et le suivi du contrat seront assurés par un comité de pilotage composé des signataires ainsi que des partenaires impliqués dans le CLS, dont les représentants des usagers.

Une démarche d’évaluation des actions et de leur impact sera réalisée, de même qu’une évaluation globale lors de la dernière année du contrat, en 2018.

***

Livre : La nouvelle planification sanitaire et sociale – S.dir. A. Jourdain et P-H. Bréchat – Editions EHESP

♥ ♥

Pour s’y retrouver dans le maquis des autorisations

nouvelle planification sanitaire et socialeLa décentralisation des politiques sociales et la déconcentration des programmes de santé ont généré un modèle de planification par plans et schémas qui s’est étendu progressivement à tout le champ sanitaire et social. Les avantages de ce modèle sont nombreux. Il s’intéresse aux besoins de santé de la population, il a le souci de l’efficience économique, il favorise la transversalité de l’action ainsi que le renforcement de la coordination entre acteurs et institutions. Ses applications ne vont pourtant pas sans difficultés. La multiplication des schémas ne conduit-elle pas irrémédiablement à un éparpillement de l’action ? La contrainte financière ne réduit-elle pas à néant l’effort de rationalité des plans ? La loi HPST, en imposant un projet régional de santé (PRS) aux agences régionales de santé, ouvre la voie à une nouvelle planification sanitaire et sociale dont les méthodes sont décrites dans différents guides méthodologiques édités par les ministères sociaux. Continuer la lecture