Archives de catégorie : centres hospitaliers

CH de Landerneau : une nouvelle offre de soins pour les personnes âgées

L’hôpital de Landerneau développe sa filière gériatrique, met en place une permanence téléphonique et un numéro d’appel unique à destination des médecins traitants, médecins coordonnateurs d’EHPAD et infirmiers coordonnateurs de service de soins et d’aide à domicile dans l’idée d’aider au parcours de soins des personnes âgées fragiles.

Personne âgée fragile ? Besoin d’un avis gériatrique ?

Continuer la lecture

Saint-Denis (93) : La Maison des Femmes, une prise en charge spécialisée pour les femmes en souffrance

Dr Ghada Hatem-Gantzer, fondatrice de la Maison des Femmes
Maternité Angélique du Coudray, CH de Saint Denis
assistée de Mathilde Delespine, sage-femme,
coordinatrice de la Maison des Femmes

 

Ghada Hatem, chef du service gynécologie-obstétrique de l'Hôpital Delafontaine à Saint-Denis (93), photographiée à Saint-Denis en juillet 2014 par Mathieu Zazzo

Ghada Hatem, chef du service gynécologie-obstétrique de l’Hôpital Delafontaine à Saint-Denis (93), photographiée à Saint-Denis en juillet 2014 par Mathieu Zazzo

Originaires de plus d’une centaine de pays, les femmes que le docteur Ghada Hatem-Gantzer, gynécologue-obstétricienne, reçoit en consultation sont, pour beaucoup d’entre elles, submergées par des difficultés sociales extrêmes et des problématiques liées à leur culture.

« Un sous-peuple ! Voilà ce qui me révolte et me donne l’envie de faire de la cause des femmes dans le 93, l’engagement d’une vie ! » Cette phrase résume le combat que mènent chaque jour Ghada Hatem-Hantzer et son équipe, dont Mathilde Delespine, sage-femme, à la Maternité Angélique du Coudray du CH de Saint-Denis (93). Continuer la lecture

La Fondation FondaMental dresse un premier bilan de ses centres experts

La santé mentale est une priorité définie par la stratégie nationale de santé et Mme Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, a réaffirmé que santé mentale et psychiatrie constituent un enjeu majeur de sa politique.

Continuer la lecture

La maternité du CH de Le Blanc à nouveau menacée ?

En novembre 2011, Monsieur LAISNE, DG de l’ARS Centre, annonce la fermeture de la chirurgie complète, ce qui entraîne la rétrogradation de la maternité du niveau I au niveau centre de périnatalité.

Après 388 jours d’un combat exemplaire de la population, des élus, le comité de défense de l’hôpital du BLANC, après des mois de négociations, obtient que ces décisions ne soient pas seulement reportées mais tout simplement annulées.
Un communiqué de l’ARS Centre, validé par le ministère de la santé, confirme le 30 novembre 2012 ce résultat et dessine en quatre points les conditions dans lesquelles seront établis un plan de retour à l’équilibre répondant à la volonté de réduire les dépenses, et un projet médical de territoire destiné à améliorer l’activité par une meilleure adéquation de l’offre avec les besoins de santé de la population.
Dans son communiqué l’ARS indique que :

« l’hôpital du Blanc correspond (et doit continuer à correspondre) aux besoins de santé de la population de ce bassin de vie. A ce titre, le service des urgences, les consultations de médecine et les soins de suite et de réadaptation seront progressivement améliorés. Une dotation financière spécifique de 3 M € permet la continuité de l’activité.
La maternité de niveau 1 poursuivra ses activités dans le cadre des recommandations du professeur Pierre, chef de pôle mère-enfant du CHU de Poitiers. Pour assurer une parfaite sécurité sanitaire, les grossesses à risques seront dirigées vers des maternités de niveau 2 (Châteauroux) et de niveau 3 (Poitiers).
La chirurgie ambulatoire sera développée. La chirurgie de semaine sera maintenue avec à terme des coopérations renforcées entre le Blanc et Montmorillon. Les recrutements nécessaires seront entrepris ; leur succès conditionne cette réorganisation, qui sera conforme aux objectifs du Projet régional de santé.
Dans le cadre de la direction commune avec le CH de Châteauroux, les coopérations seront renforcées avec tous les hôpitaux proches, notamment le CHU de Poitiers et le CH de Montmorillon, en matière d’anesthésie, de chirurgie et d’obstétrique. La continuité des soins sera assurée par des mécanismes d’astreinte. »
Le PRE et le PMT, où la contribution du Comité de défense a été largement prise en considération, sont effectifs depuis 2013.
Après bientôt deux ans, le Comité de défense souhaite qu’un état précis de leurs applications soit établi. Dans ce sens trois rendez-vous ont été pris :
1. Le 9 juin 2015 avec l’ARS Centre à Orléans.
2. Le 10 juin 2015 avec la drection de l’hôpital de Châteauroux.
3. Le 17 juin 2015 avec le ministère de la santé à Paris.
A plusieurs reprises nous avons précisé que nous laissions aux autorités la responsabilité d’appliquer les décisions prises mais que nous resterions vigilants.
Cette vigilance est active.
Nous continuerons à vous tenir informés…

François MOURGUES, un directeur d’exception

Dominique MATHIS
dominique@hopital-territoires.eu

 

François MOURGUESDurant le temps où je fus rédacteur en chef de DH Magazine, je me rendis cinq fois en reportage au CH d’Alès : en 2004, en 2007, en 2010, en 2011 et en 2012.

Pourquoi ? Parce que cet hôpital public, qui avait traversé une période de difficultés et d’aléas, dans une ville et une région elles-mêmes particulièrement sinistrées par la crise économique, montrait une remarquable pour ne pas dire exceptionnelle capacité de résilience et poursuivait avec vigueur et obstination sa démarche de rénovation ; avec efficacité aussi, puisque le CH fut finalement reconstruit et devint le premier CH « éco-responsable » de France.

Mais pas seulement : avant même cette reconstruction, j’avais été impressionné, en 2004 par les qualités évidentes du service maternité et du service psychiatrie ; et en 2007 par la construction d’unités EHPAD et accueil de jour à taille humaine.

En 2010 et 2011 c’est la prospective et la minutie présidant à la maîtrise d’ouvrage du nouvel hôpital Alès-Cévennes qui m’impressionnèrent.

CH Alès-CévennesEn 2012 je pus constater de visu que ce nouvel hôpital qui venait d’être achevé était à la fois superbement intégré dans le site et réalisé selon les meilleurs concepts du développement durable.

François MOURGUES

François MOURGUES

J’avais saisi, bien entendu, car dans ma vie antérieure je fus directeur d’hôpital public près de trente ans, que de tels résultats étaient in fine le fruit d’une équipe, que cette notion d’équipe n’était certainement pas formelle  à Alès ; mais j’étais tout autant persuadé que François MOURGUES, le directeur, avait été d’abord le bulldozer, puis la locomotive, enfin la clé de voûte, à la fois de cette équipe et de cette évolution.

Aussi fus-je extrêmement honoré lorsqu’il accepta de me recevoir à nouveau en janvier 2012, cette fois dans le dessein de rédiger un article centré sur ce serviteur exemplaire de l’hôpital public : « Un caractère au service d’un objectif ».

L’entretien fut chaleureux, passionnant, sans langue de bois (ceux qui connaissent François MOURGUES n’en seront évidemment pas surpris) et relisant l’article aujourd’hui je suis frappé du caractère visionnaire de ses propos.

Je ne vais pas le reproduire in extenso ici, puisqu’il fut publié dans DH Magazine, mais je vous encourage à aller le consulter sur leur site :

http://issuu.com/dhmag/docs/dh_magazine_142

François MOURGUES, oui, fut un directeur d’hôpital exceptionnel…

CH Alès-Cévennes 2Et je tenais à en témoigner modestement, alors que ce jour 28 mai à 18 heures une manifestation de sympathie est organisée au Centre hospitalier Alès-Cévennes à l’occasion de son départ.

***

Quelques membres de l’équipe de François MOUGUES que j’eus l’honneur d’interviewer (que celles et ceux que je ne mentionne pas veuillent m’excuser !) :

Valérie KISGEN

Valérie KISGEN

T MAYEN V DIMANCHIN V KIRSGEN

T MAYEN V DIMANCHIN V KIRSGEN

Ph LAURENT

Ph LAURENT

P RIGO

P RIGO

P LA LUMIA

P LA LUMIA

Michel PRAT

Michel PRAT

Michel GIL

Michel GIL

M Rainé

M Rainé

Isabelle MARTIN

Isabelle MARTIN

Ghislaine GRANAT

Ghislaine GRANAT

Fabien CHANABAS

Fabien CHANABAS

 

 

équipe accueil de jour

équipe accueil de jour

 

 

 

 

 

Le choc de simplification ? C’est maintenant… si on le veut !

Logo CH Melun

Payer en ligne ? Quelle évidence !

Le choc de simplification administrative lancé par le Président François Hollande début 2013 a pour ambition de changer la vie quotidienne des entreprises, services publics et particuliers. Cependant, il ressort de tous les sondages d’opinion que ce choc est méconnu du grand public qui éprouve quelque difficulté à discerner dans quels domaines concrets il a commencé à s’appliquer…

Continuer la lecture

CH de Lamalou-les-Bains : la rééducation c’est bon pour le moral !

Les équipes, patients et familles du Centre Hospitalier Paul COSTE-FLORET de Lamalou-les-Bains (Hérault) ont mis en ligne sur Youtube, une vidéo enregistrée sur le Happy de Pharell Williams, pour démontrer les effets de leur bonne humeur sur la rééducation. Cette vidéo n’a pas d’autre prétention que de divertir et lutter positivement contre la souffrance vécue au quotidien.

Merci de leur réserver le meilleur accueil, une large diffusion et beaucoup de « j’aime ». Merci pour eux !
http://youtu.be/PmTlJm7Hk0M