Le masque et le tuba (ou la pêche aux perles sanitaires du Net) : plongée n°2

MASQUE ET TUBA 2Guinée : les médecins fuient l’hôpital à cause d’un malade
(malijet.com)

Les médecins traitants de l’hôpital préfectoral de la cité sainte d’El Hadj Oumar Tall, ville située à 378 kilomètres de la capitale Conakry, dans la région de la Savane en Haute-Guinée auraient fui l’hôpital le samedi 29 mars 14, à cause d’un malade transporté depuis Matagania situé seulement à quelques kilomètres de la ville.

Selon nos informations, « lorsque le malade venu de Matagania a été transporté à l’hôpital, tous les médecins qui y étaient ont eu peur et immédiatement ils ont pris la poudre d’escampette, personne d’entre eux n’a pu rester pour savoir de quelle maladie il s’agit », ont déclaré des témoins joints depuis Dinguiraye.

Voilà la différence entre le Mali et la France : chez nous ce sont les malades qui fuient à cause d’un médecin !

 

Santé, mais de quoi les pros-publics ont-ils peur?
(republiquedebananes.com)

Les monopoles, publics ou privés, sont des organisations dont la priorité est d’assurer leur pérennité. Le monopole de la santé ne fait pas exception. Il profite avant tout aux groupes d’intérêt qui le composent : les corporations professionnelles, les bureaucrates et les syndicats. Pour eux, améliorer le système veut dire obtenir plus d’argent pour embaucher plus de bureaucrates, plus de syndiqués et plus de professionnels.

 Ouf ! Il ne s’agit que du Québec !

 

Audition : des progrès merveilleux, mal utilisés
(lequotidiendumedecin.fr)

Mal entendre, ce n’est pas avoir perdu des décibels, c’est d’abord avoir du mal à assurer les situations de communication de la vie quotidienne. Le problème n’est pas d’entendre avec l’oreille, mais de comprendre, ce qui est la prérogative du cerveau. Pour fournir à une personne malentendante les moyens de communiquer le mieux possible, il faut d’abord analyser ses situations de communications pour lui proposer les stratégies de compensation et les informations qui permettront à son cerveau d’en tirer le meilleur profit. 

Et ça marche aussi pour les adeptes de la surdité sélective lors du dialogue social ! 

Le Réseau Santé Valais licencie deux médecins
(lematin.ch)

Deux anesthésistes de l’Hôpital de Sion se sont vu signifier leur licenciement hier pour «rupture du climat de confiance»

Il n’y a pas de chirurgien pour opérer ce type de rupture ?

 

Quel attelage final à la Santé ?
Après le pataquès de la nomination officielle, le doute subsiste
(lequotidiendumedecin.fr)

Si rien ne change dans ses attributions, pourquoi n’avoir pas reconduit Marisol Touraine avec son exact titre antérieur : ministre des Affaires sociales ET de la Santé. Oubli ? On a du mal à le croire tant les mots (et les ego) comptent en la circonstance.

Il est vrai qu’en matière sanitaire, le tout à l’égo est primordial !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *