Le masque et le tuba (ou la pêche aux perles sanitaires du Net) : plongée n°4

MASQUE ET TUBA - 4

Création d’un syndicat pour les professionnels médicaux
des DIM, publics et privés
(apmnews.com)

Le syndicat indique qu’il poursuit « trois objectifs »: « défendre notre indépendance professionnelle et la neutralité de notre exercice », « défendre le secret professionnel que nous devons aux patients », « renforcer l’attractivité de notre métier de DIM ».

En collant aux basques du Ministère ?

 

Hôpital du Point G : LA BEN & CO OFFRE DES LITS D’HOSPITALISATION
(maliactu.net)

La société a ainsi fait don, vendredi, de 20 lits au centre hospitalo-universitaire (CHU) du Point G pour accroitre ses capacités d’hospitalisation et améliorer le confort des malades pendant leur séjour à l’hôpital.

Seront-ils équipés d’alaises en toile de Jouy ?

 

L’Inde déclare la guerre aux médecins « charlatans »
(lequotidiendumedecin.fr)

Les patients ont donc plus de chances de tomber sur un usurpateur que sur un praticien diplômé lorsqu’ils vont se faire soigner…

L’usurpation ne concerne que les praticiens non diplômés ?

 

Le NHS change de tête et de cap
(lequotidiendumedecin.fr)

Il s’agit de tirer les leçons du scandale de l’hôpital de Stafford. Cette affaire remonte au milieu des années 2000. Dans l’hôpital de Stafford, non loin de Birmingham, des coupes budgétaires drastiques avaient à cette époque entraîné une diminution flagrante de la qualité des soins. Un rapport publié en février 2013 estime que, de janvier 2005 à mars 2009, entre 400 et 1 200 personnes sont mortes, souvent dans des conditions sordides, à cause de soins ne répondant pas aux normes, de défaillances médicales et de privations. Le même rapport expliquait que la cure d’austérité budgétaire était au moins partiellement responsable de la dégradation terrible de la situation sanitaire. « Le conseil d’administration a jugé que les économies ne pouvaient être réalisées qu’en réduisant le personnel, qui était déjà en nombre insuffisant », accusait le document.

Toute ressemblance….

 

La dette des hôpitaux publics a triplé en dix ans
(lequotidiendumedecin.fr)

La Cour estime que les gestionnaires hospitaliers ont également leur part de responsabilité dans l’endettement des hôpitaux. Le « parti pris délibérément optimiste » de certains sur l’accroissement de l’activité de leur hôpital a contribué à en plomber un peu plus les comptes.

Grâce à la Cour des comptes il n’y aura plus que des « gestionnaires » pessimistes car comme le veut l’adage « un pessimiste est un optimiste informé » !

 

Les métiers de l’hôpital: photographe
(rts.ch)

Dans les coulisses des hôpitaux romands, à la découverte de différentes professions nécessaires au fonctionnement de ces établissements.

Un métier de l’hôpital qui sort de l’ordinaire, celui de photographe. Il y en a moins d’une centaine en Suisse, dont une petite dizaine à l’hôpital ophtalmique Jules-Gonin de Lausanne. La plupart est à temps partiel et garde une activité de photographe indépendant.

Gare au cliché sur les hôpitaux suisses !

 

La santé par le portefeuille
(lapresse.ca)

Devoir payer des services de base de sa poche alors qu’on finance déjà un régime public à grands frais est désastreux pour le portefeuille, et dangereux pour les malades qui n’en ont pas les moyens. Une tendance insidieuse qui nous rappelle à quel point notre système de santé a besoin d’une cure de rajeunissement.

Où ça ????? Au Canada !

 

Avenir du système public de santé : Patrons et syndicats unissent leurs voix
(tvanouvelle.ca)

L’Association québécoise des établissements de santé et de services sociaux (AQESSS), l’Institut du Nouveau Monde et la Confédération des syndicats nationaux (CSN) ont annoncé, mercredi, la tenue du premier rendez-vous national sur l’avenir du système public de santé, une première au Québec selon les organisateurs.

L’AQESSS et la CSN ont indiqué avoir bon espoir de mettre leurs intérêts personnels de côté afin de trouver des solutions communes aux problèmes qui affligent le réseau de la santé.

Où ça ????? Au Québec !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *