Le masque et le tuba (ou la pêche aux perles sanitaires du Net) : plongée n°5

MASQUE ET TUBA - 52017, la fin du statut des fonctionnaires…
(acteurspublics.com)

Mai 2017. Quelques minutes après avoir été officiellement investi par le président du Conseil constitutionnel, le nouveau chef de l’État prend la parole depuis la salle des fêtes du palais de l’Élysée. « Le statut de la fonction publique sera supprimé avant la fin de l’année. » Les organisations syndicales décrètent immédiatement la mobilisation générale. Les agents débrayent, les services publics sont bloqués, les esprits s’échauffent. Mais le gouvernement ne cède pas… Comment la suite de ce scénario de politique fiction s’écrirait-elle ? Avec quelles conséquences pour le fonctionnement du secteur public ? Les avis sont tranchés.

Politique fiction ou politique friction ?

 

Santé, le grand fiasco
(Froggy’s Delight)

Les entreprises pharmaceutiques forment les médecins. Elles refilent du médiator pour coupe-faim, des placebos, elles recyclent des médicaments interdits (en modifiant une ou deux molécules), elles exploitent des brevets chinois. Un peu le même conflit d’intérêt qu’un président tirant les ficelles de l’AFP.

A croire que les médecins n’ont pas suffisamment d’intelligence pour penser par eux-mêmes, qu’ils n’ont reçu aucune formation et qu’ils nous prescrivent des médicaments sans en connaître les ingrédients. Et on se plaint des français qui s’auto-médicamentent.

Quelle exagération ! Qui peut croire une chose pareille……

 

Des défis de taille attendent le prochain ministre
(journaldemontreal.com)

Élimination de la taxe santé, réduction de la bureaucratie, gratuité des services d’imagerie médicale, création de 50 supercliniques ouvertes sept jours sur sept, formation de 2000 infirmières praticiennes spécialisées, les libéraux n’ont pas lésiné sur leurs engagements en matière de santé au cours de la dernière campagne électorale.

Comment on dit « libéraux » en Français ?

 

Enquête : Pourquoi les chirurgiens du CHU Sylvanus Olympio
refusent-ils d’opérer les accidentés de Talo ?
(icilome.com)

« Nous ne sommes pas d’accord », font savoir ces hommes en blouse qui affirment ne pas vouloir « cautionner une médecine à double vitesse où il existe des malades précieux et des non précieux ».

Au Togo le malade est précieux, et pourtant ils n’ont pas la T2A !

 

Ouverture partielle de l’hôpital de la paix de Ziguinchor
(lesoleil.sn)

C’est avec un grand soulagement que les populations locales ont appris l’ouverture partielle, depuis le 22 avril 2014, de l’hôpital de la paix de Ziguinchor.

La Paix-HP va-t-il avoir son Hôtel Dieu ?

 

Organisation du travail: désunion syndicale
au Centre hospitalier du Val d’Ariège
(ariegenews.com)

Entre la CGT et FO par exemple le torchon brûle.

Les deux organisations syndicales, tout aussi promptes à pavoiser les sites du Chiva, à Saint-Jean de Verges ou Pamiers, affichent aujourd’hui des positions différentes quant à la réalité de la situation des agents du principal centre hospitalier de l’Ariège.

Dans la trimourti ariègeoise le directeur  est donc le destructeur, FO le protecteur et la CGT le créateur ?

Laisser un commentaire