Ecrans médicaux : l’UGAP retient BARCO

Julien MONCHANIN
julien@hopital-territoires.eu

Suite à un appel d’offres, l’UGAP (Union des groupements d’achats publics) a sélectionné en octobre 2012 et pour trois ans les écrans de diagnostic, de mammographie, de revue clinique et de chirurgie de la S BARCO.

La sélection est le résultat d’un appel à soumettre une offre de station de travail médicale intégrale, incluant logiciel, matériel et écrans médicaux, en complément des offres existantes de l’UGAP en radiologie, afin de répondre aux divers besoins d’imagerie médicale des radiologues et des cliniciens.

Large gamme et haute qualité

Fabien Cardinale, responsable de l’acquisition du matériel d’imagerie médicale à l’UGAP, explique que le choix s’est porté sur Barco parce que ce fournisseur « offre une très large gamme d’écrans médicaux de haute qualité – écrans pour le diagnostic et la mammographie, mais aussi pour la revue clinique et la chirurgie, en échelle de gris et/ou en couleur, et même des écrans tactiles. Les produits Barco sont totalement conformes à toutes les normes de sécurité et de performance exigées des dispositifs médicaux (MDD – classe IIb). De plus, les contacts avec l’équipe commerciale de Barco ont été excellents. Leur motivation et professionnalisme ont été une raison de plus pour choisir Barco. Cela nous donne la certitude d’avoir un partenaire auquel nous pourrons toujours nous fier. »

Assurance qualité

Fabien Cardinale évoque les exclusivités de Barco : ● mise en œuvre du capteur iGuard à l’avant des modèles de la ligne Coronis et Coronis Fusion ● service d’étalonnage et d’AQ en ligne MediCal QAWeb ● système de stabilisation de l’image ● technologie BLOS (Backlight Output Stabilization) sur tous les produits de diagnostic Nio et de revue clinique MDRC.

La combinaison du capteur iGuard et de la solution en ligne MediCal QAWeb rend les opérations d’assurance qualité beaucoup plus faciles. « Les radiologues veulent travailler aussi efficacement que possible. Les systèmes iGuard, BLOS et MediCal QAWeb de Barco les libèrent réellement de toutes contraintes d’assurance qualité et leur donne une confiance totale de diagnostic. Aucun autre fournisseur ne peut offrir des solutions d’assurance qualité de ce niveau ».

Les solutions d’affichage médical seront intégrées à la solution logicielle de visualisation avancée TeraRecon et commercialisées par Computacenter, qui fournira le matériel ainsi que les services locaux et l’assistance technique dans toute la France par le biais de neuf agences régionales. Les premières commandes sont déjà arrivées, notamment un contrat avec le CHU de la Réunion.

Cycle court d’approvisionnement

La sélection par l’UGAP facilite le cycle d’approvisionnement des hôpitaux car sur cette base ils sont dispensés d’appliquer les règles d’appels d’offres, bénéficiant ainsi d’un traitement accéléré.

« Nous sommes extrêmement honorés que Barco ait été choisi par l’UGAP. Cette sélection représente une solide référence et une marque de confiance. Nous sommes heureux de cette opportunité d’offrir à nos clients français, en ces temps de pression économique et de contraintes financières croissantes sur le système de santé, une vaste gamme qui assure les coûts de possession les plus bas tout au long de la durée de vie des produits. Le savoir-faire Barco garantit la meilleure qualité d’imagerie possible et surtout, la fiabilité du diagnostic, au bénéfice des médecins comme de leurs patients », commente Luc Colle, vice-président Ventes de Barco Healthcare.

Barco est une société technologique internationale qui conçoit et développe des produits de visualisation pour divers marchés professionnels spécifiques. La société dispose de ses propres filiales de vente et de marketing, d’assistance à la clientèle, de recherche et développement et de fabrication en Europe, en Amérique du Nord et en Asie-Pacifique. Barco (NYSE Euronext Bruxelles : BAR) est active dans plus de 90 pays et emploie environ 3 700 collaborateurs à travers le monde. Son chiffre d’affaires s’élevait à 1,041 milliards d’euros en 2011.

Une réflexion au sujet de « Ecrans médicaux : l’UGAP retient BARCO »

Laisser un commentaire