Le masque et le tuba (ou la pêche aux perles sanitaires du Net) : plongée n°7

Nouvelle étude américaine : L’intimidation est bonne pour la santé des jeunes (tvnouvelles.com)

L’intimidation pendant l’enfance est une bonne chose pour la santé, mais seulement chez ceux qui intimident, selon une nouvelle étude.

D’un autre côté, les victimes d’intimidation pendant l’enfance souffrent de problèmes de santé qui perdurent jusqu’à l’âge adulte.

Ah bon ?

 

Quand les urgences s’inspirent de l’entreprise pour être plus efficace
(challenges.fr)

… le professeur Enrique Casalino, fait figure de pionnier : en s’inspirant des méthodes des entreprises privées, il a révolutionné les urgences de l’hôpital Bichat, à Paris. Son service de 3.500 mètres carrés, l’un des plus fréquentés de France avec 220 passages par jour, est aujourd’hui piloté comme un grand magasin. A l’entrée, un tableau livre les temps moyens de passage et les jours les plus chargés, du vert au noir. « Comme à Conforama », s’amuse le médecin.

Mais ouvert le dimanche ?

 

Pressions, harcèlement à l’hôpital :
des syndicats de PH dénoncent « une chasse aux sorcières »
(lequotidiendumedecin.fr)

Trois syndicats de praticiens hospitaliers (Avenir hospitalier, la Confédération des praticiens des hôpitaux et l’association des médecins urgentistes de France) et la CGT santé et action sociale s’insurgent contre la « chasse aux sorcières diligentée contre des praticiens par certains directeurs d’établissement ».

Les organismes appuient leur propos sur deux cas récents de « mise au placard » de « praticiens gêneurs », des affaires qui seraient « emblématiques de beaucoup d’autres cas, souvent issus de caprices de mandarinat d’un autre âge ».

L’hôpital qui se fout de la charité ?

 

Kasserine – L’hôpital incinère ses déchets et hospitalise les élèves qu’il a étouffés
(webdo.tn)

Situé en face de l’Ecole préparatoire Ibn Rochd de Kasserine, l’hôpital a procédé, en effet, à l’incinération de ses déchets, rapporte notre correspondant à Kasserine, Chady Gharsalli.

Avec le vent, la fumée s’est dirigée vers l’Ecole préparatoire et a étouffé les élèves qui ont dû quitter l’établissement vers 15H00, soit 3 heures avant la fin des cours. Plusieurs d’entre eux ont dû être emmenés vers ce même hôpital afin de soigner le malaise provoqué par cette fumée.

Ou l’efficience « absolue » : créer les malades qu’on va soigner !

 

EN ANGLETERRE, ON MANGE MIEUX EN PRISON QU’À L’HÔPITAL ET ON GASPILLE MOINS
(restauration21.fr)

« Affamés à l’hôpital, mieux nourris en prison ». Mettant en parallèle la restauration en milieu hospitalier et en milieu carcéral, une professeure de l’université de Bornemouth relève que le mode de « livraison des repas et le service sont bien moins cohérents à l’hôpital qu’en prison, conduisant à d’avantage de gaspillage et de dénutrition ». « Avant même d’avoir mis un pied à l’hôpital, les patients appréhendent généralement la piètre qualité des repas qui leur seront proposés ».

Que signifie manger mieux en Angleterre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *