Livre : Alterscience

Alexandre Moatti - Alterscience♥ ♥ ♥ ♥
Postures, dogmes, idéologies…

C’est une petite plaquette de 30 pages diffusée par l’Institut Diderot, dans la série Les Carnets des Dialogues du Matin sous le titre L’avenir de l’anti-science, qui nous a donné envie de lire d’Alexandre Moatti son livre un peu plus ancien : Alterscience- Postures, dogmes, idéologies.

L’opposition radicale à la science est sans doute aussi vieille que la science elle-même. Elle fut longtemps portée par de grandes institutions dominantes : on songe évidemment à Galilée, Copernic et Descartes… Mais cette opposition s’exprime plus souvent, depuis près d’un siècle, par un discours prétendument « scientifique » mais « autre », une posture d’ « alterscience » donc. Et ses théories et élucubrations, au fur et à mesure qu’elles sont discréditées, ne cessent de se renouveler, se recycler, se parer d’oripeaux neufs ; chaque fois elles se prétendent non-conformistes (c’est porteur !), ainsi leurs contradicteurs seraient des tenants stupidement conformistes ou sournoisement stipendiés de la science « officielle ».

Cet obscurantisme récurrent a trouvé une certaine vigueur en infiltrant divers milieux qui, certes parfois à raison, doutent de l’aveuglement de la science lorsqu’elle est mise abusivement au service des pouvoirs politiques ou d’argent. Et il trouve un nouvel auditoire lorsque les effets indésirables, non tant de la science ou de la technologie, mais de certaines de leurs applications, prouvent leur impact néfaste ou nous dévoilent des perspectives inquiétantes. Cette idéologie anti-science s’efforce non sans succès ponctuels d’infiltrer des courants de pensée aussi respectables que l’écologie.

Le livre d’Alexandre Moatti est donc venu au bon moment pour nous expliquer minutieusement, preuves à l’appui, quels sont les ressorts et les traits communs de ces divers contre-feux.

Il nous montre combien cette opposition virulente et théorisée à la science contemporaine repose souvent sur des bases viciées : ingénieurs humiliés qu’on ait récusé leur ambition et qui vouent une formidable détestation à l’Université et aux sciences fondamentales ; fanatiques religieux ou intellectuels égarés dans le complotisme, le créationnisme, l’intégrisme ou la réaction la plus stupide ; idéologues extrémistes qui s’adossent à des régimes existants ou ayant existé : nazis, fascistes, soviétiques, etc. Ainsi les Nobels allemands Lenard ou Stark s’engageant pour Hitler dès 1924 ; le stalinien Lyssenko, fondateur d’une « théorie génétique prolétarienne » désignant les continuateurs de Mendel comme « ennemis du peuple soviétique ». Ou encore Alexis Carrel, prix Nobel qui se mit au service du régime de Vichy.

Sans oublier que le nationaliste démocratique « respectable » peut lui aussi transformer d’estimables personnages en esprits bornés : avant 1914, Duhem un Français, Ramsay un Nobel anglais, s’échinent à dévaloriser les scientifiques « teutons », tandis que des Nobel allemands attaquent la science française ; un peu plus tard des Français comme Bergson ou Emile Picard refusent Einstein parce qu’Allemand…

Alexandre MoattiAlexandre Moatti montre que ces errements pseudo-scientistes peuvent aussi égarer de grands esprits ayant par ailleurs une envergure les ayant rendus célèbres : Auguste Comte, Gustave Le Bon, Saint-Simon, Maurice Allais, plus récemment Claude Allègre…

Et l’auteur conclut en exposant que la science, la vraie, doit donc sans cesse faire un effort de modestie et de pédagogie.

Voici donc un bel et bon travail qui vient salubrement contribuer à la démolition des charlatans de tous bords, différemment mais dans la même veine que Jacques Bouveresse (Prodiges et vertiges de l’analogie, Raisons d’agir 1999) ou Alan Sokal et Jean Bricmont (Impostures intellectuelles, Odile Jacob 1997).

Alterscience
Alexandre Moatti
février 2013 – 328 pages – 23,90 €
collection Sciences
Odile Jacob
15, rue Soufflot 75005 PARIS
www.odilejacob.fr

Alexandre Moatti - Avenir de l'anti-science

L’avenir de l’anti-science
Alexandre Moatti
Institut Diderot
mars 2014 – 30 pages – gratuit
www.institutdiderot.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *