Le masque et le tuba (ou la pêche aux perles sanitaires du Net) : plongée n°19

MASQUE ET TUBA     Le Grand Bleu

           grand-bleu@hopital-territoires.eu

Économies à l’hôpital :
internes et PH inquiets de coupes sombres dans la masse salariale
(lequotidiendumédecin.fr)

« Les hôpitaux sont déjà exsangues […], les coupes sombres  dans les budgets de personnel ont mis toutes les équipes à genoux et […] la demande de soins ne cesse de croître », renchérissent les PH d’Avenir Hospitalier, anxieux devant le risque de « mort annoncée du service public ».

Si ce ne sont que des coupes sombres ! Ce serait plus grave si c’étaient des coupes claires ! Ou alors le « Quotidien » et Avenir Hospitalier ne connaissent  pas la différence ?

Michel Rosenblatt (syndicat national de directeurs) :
« On ne pourra indéfiniment supprimer des emplois »
(lequotidiendumédecin.fr)

Chaque année, on sert la vis pour assurer le même service. Jusqu’au jour où ce ne sera plus possible du tout.

Et on serre le champagne si tout va bien ?

Le sang plus âgé tout aussi bon, selon une étude
(quebec.huffingtonpost.ca)

Le sang plus âgé serait aussi bon pour les patients qui reçoivent une transfusion que le sang dit frais, révèle une étude internationale à laquelle ont participé des chercheurs du Québec et du Canada.

Les vampires n’auront plus à se faire de mauvais sang.

Des « oreilles » lumineuses pour combattre le bruit
à l’hôpital d’Ottawa
(ici.radio-canada.ca)

Le campus Général de l’Hôpital d’Ottawa est parfois aussi bruyant qu’une autoroute, tout autant le jour que la nuit. C’est du moins ce qu’ont permis de conclure des « oreilles » lumineuses qui mesurent les décibels.

Les « oreilles » utilisent un code de couleurs pour informer les employés et les usagers du niveau sonore. Le vert représente une conversation normale, le jaune signale une augmentation des décibels et le rouge représente un niveau trop élevé.

Mme Bournes tient toutefois à rassurer les patients. Les « oreilles » n’enregistrent pas les conversations.

Pour ça il y a la NSA !

Un professeur du CHU de Rouen
accusé d’attouchements sexuels par une externe
(paris-normandie.fr)

Sous couvert d’un vrai-faux jeu de drague ou de blague « post-carabin », il peut être très entreprenant et rapidement dépasser les bornes », confie l’une de ses anciennes disciples. Une autre élève, passée également par son service, n’hésite pas à le qualifier de « médecin ouvreur de blouses ».

Malgré Léo Ferré, c’est pas toujours extra une maudite blouse…

Laisser un commentaire