Le CHU Amiens-Picardie lance la dernière étape de son projet de modernisation

L’opération de modernisation complète du CHU Amiens-Picardie entre dans sa phase finale, après l’accord du Comité de la performance et de la modernisation de l’offre de soins hospitaliers (COPERMO).

Ce projet, d’un montant de 80 M € a obtenu de ce comité interministériel un financement national de 40 M €, soit 50 % du montant total du projet. La restructuration concerne 38 264 m2 de bâtiment, une capacité de 256 lits d’hospitalisation complète MCO, 108 places (hôpital de jour, dialyse et chimiothérapie) et 38 lits de SSR/MPR.

Cet accord, annoncé par le Premier ministre le 16 mars 2017 lors de sa venue à Amiens, a été obtenu grâce à l’atteinte en 2016 des objectifs de trajectoire financière permis par la mobilisation de toute la communauté hospitalière du CHU.

Cette étape finale consiste en la réhabilitation d’un ancien bâtiment du site sud, dit Fontenoy, aujourd’hui vidé de la majeure partie de ses activités. Elle sera l’aboutissement, en 2019, du regroupement en un site unique de la totalité des lits et places de MCO du CHU (le site Saint-Victor demeurant spécialisé dans les soins prodigués aux personnes âgées). Ainsi, chaque patient du CHU bénéficiera de conditions architecturales et hôtelières entièrement modernisées, d’un standard de prestations et de possibilités de recours identiques au plateau technique.

Le CHU est engagé dans une opération de modernisation d’envergure, dont la première phase s’est matérialisée entre septembre et novembre 2014 par l’ouverture du bâtiment neuf dit Nouveau CHU de 122 000 m2. C’est l’hôpital le plus moderne d’Europe à ce jour.

La configuration globale actuelle de l’établissement n’était toutefois que transitoire, marquée par le maintien sur le site de l’Hôpital nord de 237 lits et places de médecine et d’une activité hospitalière dans le bâtiment Saint-Vincent-de-Paul du site sud.

Le CHU, après la phase d’attribution de marché, va donc engager une opération de travaux de 28 mois pour accueillir en 2019 la totalité de ses lits de MCO, mais aussi de ses services administratifs, techniques et hôteliers sur un même site.

La direction, la communauté médicale et toute la communauté hospitalière, expriment leur grande satisfaction à l’égard de cette décision fondamentale pour l’offre de soins de la région des Hauts-de-France et réaffirment leur mobilisation pour la réussite de ce projet.

***

Laisser un commentaire