Le Mazet de Serre, nouvel accueil de jour du centre de gérontologie du CHU de Nîmes

Permettant d’accueillir la journée les personnes âgées vivant à domicile, l’accueil de jour de Serre-Cavalier a une vocation thérapeutique et sociale. Maillon essentiel du maintien à domicile, il élabore un projet adapté pour chaque personne accueillie et offre un soutien à son entourage.

Se sentir comme chez soi

Dans un espace dédié et récemment modernisé, situé au cœur d’un parc arboré de 7 ha et proposant un jardin sécurisé pour des activités de plein air, le Mazet de Serre, anciennement le Relais fleuri, offre des conditions optimales d’accueil et de sécurité. Le but ? Que les hôtes se sentent comme chez eux dans une ambiance familiale.

Animé par une équipe pluridisciplinaire, composée d’aides-soignantes, d’une psychologue et d’une ergothérapeute, le Mazet de Serre accueille les personnes âgées du lundi au vendredi, de 9 h à 18 h, pour une prise en charge axée autour d’un projet de vie personnalisé.

« Je me sens bien ici, tout le monde est très gentil. On nous fait faire des activités, par exemple, aujourd’hui nous faisons de la peinture pour égayer l’endroit » témoigne Raymonde, 87 ans.

« Les lieux sont vraiment bien adaptés et chaleureux. Il y a un grand coin cuisine, une salle de repos, des baies vitrées qui donnent sur le jardin. C’est vraiment un plus » commente sa fille Marité.

Ateliers et animations adaptés

Partie intégrante du centre de gérontologie du CHU de Nîmes, l’accueil de jour a pour objectif de maintenir le lien social pour les personnes âgées dépendantes et conserver leur autonomie.

Les activités proposées permettent d’entretenir les capacités cognitives et favorisent le bien-être et l’apaisement.

Pour cela, la journée est rythmée par des animations individuelles ou en groupes telles que des ateliers de stimulation de la mémoire (chant ou toute autre activité artistique), des ateliers de créations manuelles, ou tout simplement des activités du quotidien (cuisine, lecture).

« Ici, je me suis fait des connaissances » explique Raymonde qui ajoute : « ça change un peu que de rester tout le temps à la maison ».

***

Laisser un commentaire