Accueil » Tout savoir sur le candaulisme

Tout savoir sur le candaulisme

C’est quoi le candaulisme ?

Le candaulisme est une pratique sexuelle ou fétichiste dans laquelle une personne tire du plaisir ou de l’excitation à exposer son partenaire intime à d’autres personnes, généralement dans un contexte sexuel ou suggestif.

Cette pratique implique souvent qu’un partenaire (le “cocu”) regarde son partenaire se livrer à des activités sexuelles avec une autre personne, soit en personne, soit en partageant des images ou des vidéos explicites.

Le terme “candaulisme” tire son origine de l’ancien roi Candaules de Lydie, qui aurait exhibé la beauté de sa femme à son garde du corps, Gygès, à l’insu de celle-ci et sans son consentement.

Dans le contexte du fétichisme, l’accent est mis sur l’acte d’exposer son partenaire et sur les émotions ou l’excitation qu’il génère.

Le candaulisme est un intérêt de niche et est considéré comme une forme de non-monogamie consensuelle ou d’exhibitionnisme.

Comme pour toute activité sexuelle, une communication ouverte et honnête entre toutes les parties concernées est cruciale pour s’assurer que tout le monde est à l’aise, en sécurité et consentant.

Il est également important de noter que les préférences et les limites dans les relations peuvent varier considérablement, de sorte que ce qui peut être agréable pour une personne ou un couple peut ne pas convenir à une autre personne ou un autre couple.

Pourquoi certaines personnes veulent-elles pratiquer le candaulisme ?

Certains hommes peuvent être submergés par le plaisir sexuel de leur partenaire et sont donc plus excités en regardant simplement ce qui se passe. Ils permettent ainsi à leur femme d’être infidèle pendant qu’ils la regardent le faire.

Selon le magazine allemand Schlafzimmer, il peut également s’agir d’une forme de masochisme, c’est-à-dire que la satisfaction sexuelle n’est obtenue que par l’humiliation ou la douleur.

Mais le psychologue Roy Baumeister a une théorie différente. Il décrit le candaulisme comme une “forme de fuite de la conscience de soi à une époque où il est difficile d’avoir confiance en soi, ce qui nous donne un sentiment d’infériorité”.

Le candaulisme est un phénomène particulièrement répandu chez les hommes, moins chez les femmes. Les femmes peuvent en revanche satisfaire tous leurs désirs grâce à ce que l’on appelle le Peegasm, bien que cela ne soit pas recommandé pour des raisons de santé.

Autres pratiques sexuelles :  Cocuage, Ménage à trois

Cocuage

Traditionnellement, le cocuage est la pratique consistant à avoir des relations sexuelles avec une personne qui n’est pas son partenaire, à l’insu ou sans le consentement de ce dernier. Il était donc traditionnellement synonyme d’infidélité.  

Toutefois, le cocufiage a pris une forme différente et désigne le fétichisme par lequel un partenaire, presque exclusivement le partenaire masculin dans une relation hétérosexuelle, tire un plaisir sexuel soit de savoir que son partenaire a des relations sexuelles avec quelqu’un d’autre que lui, soit de regarder son partenaire avoir des relations sexuelles avec quelqu’un d’autre que lui.

L’échangisme

L’échangisme est le fait d’un couple polysexuel (non monogame) qui recherche d’autres personnes ou d’autres couples pour des activités sexuelles. Dans ce cas, les partenaires agissent principalement en tant qu’unité et “jouent” généralement ensemble, bien que certains échangistes jouent séparément. 

Dans l’échangisme, il n’y a pas de différence de pouvoir. L’échangisme se distingue du simple ménage à trois par le fait qu’il est pratiqué sur une période plus longue, comme un “style de vie”. En outre, les échangistes peuvent s’engager dans des trios, des quatuors ou des groupes de plusieurs personnes.

Le polyamour

Le polyamour se distingue de ce qui précède par le fait qu’il s’agit avant tout d’aimer plus d’une personne à la fois. Si cela inclut généralement des relations sexuelles, cela n’implique pas nécessairement des relations sexuelles.

Ménage à trois

Un plan à trois est une situation sexuelle dans laquelle un couple invite une troisième personne dans sa relation sexuelle, que ce soit pour une seule nuit ou à plus long terme, et où l’un des partenaires ou les deux s’engagent dans des activités sexuelles avec cette personne.

Dans ce cas, les deux partenaires consentent à l’arrangement et sont sur un pied d’égalité dans la relation.  Il n’y a pas de différence de pouvoir comme dans le cocuage.

A lire également