kinesiotherapie
kinesiotherapie

kinésithérapie : Comment choisir son kinésithérapeute?


La kinésithérapie et les massages sont considérés comme un type de thérapie complémentaire pour les maladies oncologiques. 

L’objectif de cette thérapie est de traiter l’ensemble du corps, et pas seulement les symptômes de la maladie. Dans le cadre des soins oncologiques, le kinésithérapeute travaille en collaboration avec les autres membres de l’équipe soignante afin d’améliorer l’autonomie du patient et d’optimiser sa qualité de vie. 

Voici quelques-unes des façons dont le kinésithérapeute peut aider les personnes atteintes de cancer et les survivants du cancer :

Complications chirurgicales : Le kinésithérapeute peut aider à retrouver le mouvement et à éviter les complications après une chirurgie du sein ou une autre chirurgie liée au cancer.

Détresse respiratoire : Le kinésithérapeute est en mesure de traiter certains troubles respiratoires, comme l’essoufflement et la difficulté à évacuer les sécrétions respiratoires. Pour ces troubles, le kinésithérapeute utilise des stratégies telles que le contrôle de la respiration et des exercices actifs.

Lymphoedème : Le kinésithérapeute donne des conseils sur les façons de minimiser le risque de développer un lymphoedème et enseigne la gestion du lymphoedème (auto-massage, massage et compression) lorsque nécessaire.

Neuro-Oncologie : Le kinésithérapeute joue un rôle clé dans l’évaluation et la réadaptation de l’équilibre, de la coordination, de la force et de la mobilité des patients dont le cancer affecte le système nerveux, comme les cancers du cerveau ou de la colonne vertébrale.

Fatigue : Le kinésithérapeute est un expert dans le domaine des exercices. Les exercices peuvent être effectués en toute sécurité pendant et après le traitement du cancer. Il a été constaté qu’ils améliorent la forme physique, la force musculaire, la qualité de vie et la réduction de la fatigue chez la personne.

Douleur : Le kinésithérapeute utilise diverses approches pour gérer la douleur. Cela comprend le mouvement actif, le régime thermal ou le massage.

Diminution de la mobilité : La mobilité peut se détériorer au cours des différentes étapes du traitement du cancer. Le kinésiothérapeute utilise une combinaison d’exercices et d’améliorations de la démarche pour optimiser la mobilité.

Pendant les soins du cancer, le kinésiothérapeute travaille également à la rééducation. Cela comprend des exercices très spécifiques (à la suite d’une chirurgie ou d’une blessure neurologique ou orthopédique) ou des programmes d’exercices plus généralisés à la suite d’une chimiothérapie ou d’une radiothérapie.

Les programmes d’exercices sont adaptés individuellement en fonction des recommandations post-traitement, de l’état de santé général et des préférences personnelles en matière d’exercices.

Profil du kinésithérapeute

Le kinésithérapeute est préparé, sur le plan académique et clinique, à fournir des exercices et un enseignement en matière de réadaptation sous la prescription d’un médecin autorisé dans un milieu approprié. 

Les kinésithérapeutes sont qualifiés pour mettre en oeuvre des programmes d’exercices conçus pour renverser ou minimiser la débilitation et améliorer la capacité fonctionnelle de patients médicalement stables dans un milieu de bien-être, de soins subaigus ou de soins prolongés. Le rôle du kinésithérapeute exige de l’intelligence, du jugement, de l’honnêteté, des compétences interpersonnelles et la capacité de réagir aux urgences de manière calme et raisonnée. 

Une attitude de respect de soi et des autres, l’adhésion aux concepts de privilège et de confidentialité dans la communication avec les patients, et un engagement envers le bien-être du patient sont des attributs standards. 

Au minimum, le kinésithérapeute reçoit une formation dans les domaines de la science fondamentale de l’exercice et des applications cliniques de l’exercice de réadaptation. La formation est reçue dans des milieux de pratique orthopédique, neurologique, psychiatrique, pédiatrique, cardiovasculaire-pulmonaire et gériatrique.

Que fait un kinésithérapeute ?

D’autres différences entre un kinésiothérapeute et un kinésithérapeute sont évidentes dans leurs tâches professionnelles.

Bien que certaines de ces tâches puissent être similaires, les kinésiothérapeutes exécutent habituellement des techniques de réadaptation plus fondamentales que les kinésithérapeutes. Les tâches spécifiques des kinésithérapeutes peuvent comprendre les suivantes

  • Planifier des programmes de conditionnement physique et d’exercices
  • Analyser les antécédents médicaux des patients
  • évaluer la condition physique des patients
  • Mesure de la fréquence cardiaque, de la tension artérielle, etc. des patients.
  • Créer des plans d’exercices individualisés pour chaque patient.

Preuve de l’efficacité de la kinésithérapie

De nombreuses maladies du système nerveux peuvent affecter la force musculaire. La kinésithérapie est basée sur un modèle énergétique de la santé (et non sur un modèle médical). Il existe peu de preuves de la philosophie sous-jacente et des allégations de bénéfices.

Choisir un praticien en kinésithérapie

Lors de la première visite chez un praticien en kinésithérapie, demandez-lui quelle est sa formation et ses qualifications. Ne continuez pas avec un praticien qui vous conseille d’abandonner votre traitement médical conventionnel, car cela ne doit être fait qu’en consultation avec votre médecin.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *