Avis Médical: Causes de la faible libido chez les femmes

L’une des plaintes sexuelles dont j’entends le plus souvent parler des femmes qui visitent mon cabinet, est celle d’avoir une faible libido.

La baisse de la libido, appelée médicalement trouble du désir sexuel hypoactif, se produit lorsque votre manque d’intérêt pour le sexe est récurrent ou persistant et provoque une détresse personnelle. Les symptômes d’une baisse de libido chez les femmes sont notamment les suivants

  • L’absence d’intérêt pour tout type d’activité sexuelle.
  • Ne jamais ou seulement rarement avoir de fantasmes ou de pensées sexuelles.
  • Être préoccupé par votre manque d’activité sexuelle ou vos fantasmes.

Mais avant de pouvoir dire que quelque chose ne va pas dans votre vie sexuelle, nous devons d’abord comprendre à quoi ressemble la “normalité”. La fonction sexuelle et le cycle de réponse sexuelle sont différents chez les hommes et chez les femmes. En raison d’un taux de testostérone plus élevé, les hommes ont un désir sexuel spontané. Les femmes, en revanche, ont ce que nous appelons un désir sexuel réactif. 

Cela signifie que le désir sexuel de la plupart des femmes n’est déclenché qu’en réponse à une stimulation sexuelle.

Certaines femmes peuvent avoir une pulsion sexuelle spontanée, mais pour la majorité des femmes, en particulier celles qui vivent une relation à long terme, le désir sexuel se manifeste généralement en réponse à une excitation sexuelle. Et pour que l’excitation se produise, il faut une stimulation sexuelle dans un contexte approprié. Mais pour que la stimulation conduise à l’excitation, il faut que certains processus psychologiques et biologiques soient en place. Et c’est là que les choses peuvent parfois mal tourner…

Qu’est-ce qui peut mal tourner ? Les obstacles psychologiques et physiologiques à l’excitation sexuelle sont notamment les suivants :

Causes psychologiques

Votre état d’esprit peut affecter votre désir sexuel. Il existe plusieurs causes psychologiques à la baisse du désir sexuel, notamment

  • Les problèmes de santé mentale, tels que l’anxiété ou la dépression ;
  • Le stress, tel que le stress financier ou le stress professionnel ;
  • Une mauvaise image corporelle ;
  • Une faible estime de soi ;
  • Des antécédents d’abus physiques ou sexuels ; et/ou
  • Expériences sexuelles négatives antérieures.

Pour de nombreuses femmes, la proximité émotionnelle est un prélude essentiel à l’intimité sexuelle. C’est pourquoi les difficultés dans votre relation peuvent également être un facteur majeur de baisse de la libido. 

La diminution de l’intérêt pour le sexe est souvent le résultat de problèmes permanents.

Causes biologiques ou physiques

Un large éventail de maladies, de changements physiques et de médicaments peuvent provoquer une baisse de la libido, notamment :

Douleur sexuelle

Si vous avez des douleurs pendant les rapports sexuels ou si vous ne pouvez pas atteindre l’orgasme, cela peut réduire votre désir sexuel. Le vaginisme est l’une des raisons les plus fréquentes de la douleur sexuelle que je constate dans ma pratique. Elle est causée par la contraction involontaire des muscles entourant le vagin, ce qui entraîne une pénétration difficile ou impossible, une douleur à l’entrée ou une insertion inconfortable du pénis.

Maladies médicales

De nombreuses maladies non sexuelles peuvent affecter la libido, notamment le diabète, les problèmes de thyroïde, l’hypertension, les maladies cardiaques et neurologiques.

Problèmes hormonaux

Les changements de vos niveaux hormonaux peuvent modifier votre désir sexuel. Les changements hormonaux pendant la grossesse, juste après avoir eu un bébé et pendant l’allaitement peuvent freiner votre désir sexuel. 

Après la grossesse, il y a une baisse rapide des œstrogènes, ce qui peut entraîner une baisse de la libido, une sécheresse vaginale et des difficultés à s’exciter. La fatigue, les changements d’image corporelle et les pressions de la grossesse ou des soins à apporter au nouveau-né peuvent également contribuer aux changements de votre libido. 

Bien que la testostérone soit une hormone masculine, les femmes en ont besoin pour une fonction sexuelle normale. La prolactine (l’hormone qui aide à la production de lait pendant l’allaitement) supprime la testostérone, ce qui peut entraîner une baisse de la libido.

Médicaments

Certains médicaments délivrés sur ordonnance, en particulier les antidépresseurs classés comme inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine, sont connus pour diminuer le désir sexuel. Il existe des antidépresseurs qui n’affectent pas la fonction sexuelle. 

Consultez votre médecin si vous souhaitez explorer une autre option. Certains contraceptifs peuvent également entraîner une baisse du taux de testostérone, ce qui peut avoir un effet inhibiteur important sur votre vie sexuelle.

Mot de la fin

La fonction sexuelle féminine est un sujet très complexe en raison de la myriade de facteurs impliqués. Les femmes croient souvent que les choses vont s’améliorer d’elles-mêmes, mais c’est tout simplement faux. Si vous avez le sentiment de passer à côté d’une vie sexuelle épanouie ou que les choses ne sont plus ce qu’elles étaient, parlez-en à votre médecin et obtenez l’aide dont vous avez besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *