Influenza aviaire : appel à la vigilance

Didier FABRE
directeur départemental adjoint
de la protection des populations de la Drôme
didier@hopital-territoires.eu

Depuis le 4 mai 2017, le niveau de risque en matière d’influenza aviaire hautement pathogène est qualifié de « négligeable » sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Plusieurs cas d’influenza aviaire H5N8 ayant été découverts en Suisse et en Italie, un arrêté du ministère de l’agriculture et de l’alimentation publié le 14 octobre a élevé le niveau de risque à « modéré » dans les départements de l’Ain, de la Savoie et de la Haute-Savoie.

Bien que ce zonage ne concerne pas les autres départements, il convient que tous les acteurs de la filière volailles restent mobilisés pour prévenir toute réapparition de la maladie sur notre territoire.

Aussi, il est demandé aux organisateurs de manifestations avicoles de ne pas accepter d’animaux venant de l’Ain, de la Savoie ou de la Haute-Savoie.

Par ailleurs, il est rappelé aux éleveurs et à toutes les personnes possédant une basse-cour qu’ils doivent appliquer les mesures de biosécurité suivantes :

  • Ne pas se rendre dans un autre élevage de volailles sans prendre de précaution particulière ;
  • Protéger le stock d’aliments et l’eau de boisson des volailles afin que les oiseaux sauvages n’y aient pas accès ;
  • Eviter tout contact direct entre les volailles et les oiseaux sauvages ou les volailles d’un autre élevage ;
  • Entreposer la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination ;
  • Ne pas transporter les fientes en dehors de l’exploitation avant une période de stockage de deux mois ;
  • Effectuer un nettoyage et une désinfection réguliers des bâtiments et du matériel utilisé ;
  • Ne jamais utiliser l’eau de pluie, d’une mare ou d’un ruisseau pour abreuver les volailles ou nettoyer les bâtiments et le matériel.

Pour tout complément d’information, il convient de s’adresser à la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) de son département.